La Petite Ceinture Rive Droite

Plaque tournante du transport de marchandises


Accueil > Approcher > Histoire de la Petite Ceinture > La Petite Ceinture Rive Droite


Par Petite Ceinture Info le 24 novembre 2019

Carte de la Petite Ceinture Rive Droite
Bruno Bretelle

Durant la première moitié du XIXe siècle, le réseau ferroviaire français est construit en étoile autour de Paris, capitale politique du pays, afin de la relier directement aux autres grandes villes, aux frontières et aux ports. Une ligne contournant Paris, dite de ceinture, s’avère nécessaire pour interconnecter ces lignes radiales et faciliter ainsi le développement du transport ferroviaire national de marchandises.

En décembre 1851, quelques jours seulement après le coup d’état du futur Napoléon III, le gouvernement décide la construction de cette ligne de rocade, qui est nommée la Petite Ceinture Rive Droite, au nord et à l’est de Paris. Cette ligne longe le plus souvent l’enceinte militaire et traverse des communes appartenant alors à la proche banlieue. Ces communes seront annexées à Paris en 1860.

La première section est ouverte en décembre 1852, entre les voies de Paris-Saint Lazare et celles de Paris-Nord. En septembre 1853, les voies sont prolongées jusqu’aux voies de Paris-Est, puis en janvier 1854 jusqu’aux voies de Paris-Lyon et de Paris-Austerlitz.

L’exploitation de la Petite Ceinture Rive Droite est confiée à un syndicat regroupant les cinq compagnies privées de chemin de fer dont les lignes aboutissent à Paris. Rapidement, des gares locales de marchandises et des embranchements sont créés le long de la ligne pour approvisionner Paris et stimuler l’industrialisation des quartiers du nord-est parisien. Des locomotives à vapeur et des wagons de marchandises composent alors les trains de la ligne.

Article suivant : La ligne d’Auteuil, premier service urbain de voyageurs parisien.


Articles sur le même thème


Catégories associées


Histoire