Gare aux marchandises de La Glacière-Gentilly


Accueil > Étudier > Histoire de la Petite Ceinture > Infrastructure et bâtiments > Gare aux marchandises de La Glacière-Gentilly


Par Petite Ceinture Info le 4 février 2020

Plan du quartier des gares Parc Montsouris et Glacière vers 1910
Plan des installations de la gare aux marchandises de la Glacière-Gentilly et de la station Parc Montsouris en 1914
Chemin de fer de Ceinture. Document de 1914. Collection Pierre Tullin. Cliquer pour agrandir.
Collection Pierre Tullin

La gare aux marchandises de La Glacière-Gentilly fut ouverte le 15 novembre 1882. afin de desservir les 13e, 14e et 15e arrondissements. Elle resta active jusqu’au début de 1993, fin de tout trafic régulier de marchandises sur la Petite Ceinture. Amputée de sa partie Ouest, de la rue de l’Amiral Mouchez à la place de Rungis, au début des années Quatre-Vingt, elle disparut totalement en 2005 pour laisser place à une opération immobilière. Mais la double voie de la Petite Ceinture reste préservée.

Vue générale de la gare de de la Glacière-Gentilly, en direction de l’Ouest.
Vue des installations de la gare de La Glacière-Gentilly, à la hauteur de la Poterne des Peupliers. Un train vient de quitter la station Parc de Montsouris, dont on aperçoit l’étage au fond, pour rejoindre la station La Maison-Blanche. Sur la gauche, le boulevard Kellermann.
Travaux devant l’octroi de la gare aux marchandises de La Glacière-Gentilly
Cette scène a été prise à la hauteur de la place de Rungis. Cliquer pour agrandir.
Grue roulante de la gare aux marchandises de La Glacière-Gentilly
Derrière le château d’eau, les immeubles de la place et de la rue de Rungis.
La Poterne des Peupliers en 1867
La poterne des Peupliers au-dessus du bras Ouest de la Bièvre. Au fond, le boulevard Kellermann.
Les étangs de la Glacière en cours de remblaiement à la Poterne des Peupliers.
Au début du XXe siècle, la rivière la Bièvre est canalisée et sa vallée remblayée. Vue prise de la rue des Peupliers.

La passerelle métallique

La passerelle piétonne, longue d’environ 100 mètres est inaugurée le 23 juin 1907 [1], dans le but de relier les rues Bobillot et Cacheux. [2]

Film « Le Train »

Le film « Le Train », réalisé en 1964 par John Frankenheimer,, comprend plusieurs scènes tournées dans la gare marchandises de la Glacière-Gentilly.

La passerelle de la place de Rungis (extrait du film Le Train).
La passerelle et le bâtiment d’octroi, devant la place de Rungis.
La gare aux marchandises du côté de la place de Rungis (extrait du film Le Train).
Vue des installations de la gare marchandises le long de la rue Brillat Savarin. Au fond, la passerelle qui reliait la place de rungis àla rue des Longues Raies.
Un train de marchandises dans la gare de la Glacière-Gentilly (extrait du film Le Train).
Le train au départ dans la gare marchandises.

Aller plus loin


Articles sur le même thème


Catégories associées


Histoire